Sortir en famille

La deuxième semaine de vacances arrive chez nous, chez certains les congés viennent de commencer et si vous avez la chance de partager ces jours avec vos enfants, j’ai pensé à vous donner des petites idées de sortie en famille.

Une sortie au cirque

Si vous habitez en région parisienne, sachez que se tient actuellement le spectacle du cirque Alexis Gruss à la Porte de Passy jusqu’au 19 février. Ensuite, ils seront en tournée dans tous les Zéniths de France. Miss G a assisté à la première avec son papa il y a quelques semaines et ils ont beaucoup apprécié. Je vais surtout vous livrer les impressions de Monsieur, car le « oui c’était trop cool, y avait des chevaux et en plus j’ai mangé un hotdog » de ma fille ne vous avancera pas trop.

Alexis Gruss

Voici l’histoire du spectacle : afin de sauver Pégase, le cheval ailé réputé indomptable, Joseph fils de Bellérophon, doit accomplir une mission. En héros valeureux, il devra récupérer un fragment de l’essence de chaque élément : l’Air, la Terre, le Feu et l’Eau. Après le succès de « Pégase & Icare » découvrez ce nouveau spectacle équestre et aérien « Quintessence », création originale alliant le savoir-faire des écuyers de la famille Alexis Gruss et celui de la compagnie les Farfadais, comptant parmi les meilleurs acrobates aériens au monde. Voltiges, portés et acrobaties à cheval ou dans les airs, équilibres et jongleries, ballets aériens et aquatiques, carrousel à 26 chevaux et poste équestre à couper le souffle… Présentés sur 3 espaces scéniques, ces tableaux de haut niveau entraîneront le public, 2h30 durant, dans l’univers féérique de Quintessence : plus de 40 chevaux, 20 artistes d’exception, une chanteuse et un orchestre live.

Ma petite famille a passé un très bon moment, ils ont tous deux été impressionnés par les prestations des chevaux, par l’orchestre live et n’ont pas vu le temps passé. Miss G a eu un peu peur quelques fois, lorsque les chevaux passaient au bord de la scène. Mon mari en a pas mal parlé autour de lui car il a vraiment été agréablement surpris par le spectacle et l’a recommandé pour une sortie sympa en famille. Vous trouverez toutes les infos ici.

Une sortie au cinéma

Ballerina

Ballerina : C’est l’histoire d’une petite bretonne qui s’échappe de son orphelinat pour aller vivre son rêve à l’Opéra de Paris. Je vous ai fait un condensé de l’histoire, car je vous invite à le découvrir au cinéma, il est super chouette. Même qu’à la fin, j’avais ma petite larme au coin de l’oeil (mais c’est mon côté fleur bleue, sûrement).  Profitez en, il est encore à l’affiche ! (et encore merci Karine !)

tous-en-scene-fr2petit

 

Tous en scène : Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais. Vu par Miss G et son papa, il parait qu’il est drôle et qu’on ne s’ennuie pas (pourtant, son papa ne semblait pas convaincu en partant de la maison….).

Une sortie à Disney Village 

Pas toujours facile d’emmener ses enfants à Disneyland, que ce soit pour des raisons de budget ou de logistique. J’ai prévu d’y emmener Miss G mais sans sa soeur, et en ce moment c’est un peu compliqué. Mais je les ai emmenées à Disney Village. Nous avons déjeuner là bas, puis nous avons fait un tour dans les boutiques et je dois dire qu’il est impossible de ne pas retomber en enfance là bas, tellement on en prend plein les mirettes. Pour manger, vous pouvez essayer le Annette’s dinner, le Planet Hollywood ou encore le Café Mickey (je reviendrai sur ce dernier dans un billet plus détaillé). Pensez à réserver en avance pour être tranquilles !

Je vous souhaite de passer de bonnes vacances et surtout de bons moments en famille,

D.

 

 

La vérité vraie

img_6817

Une photo de notre séjour à Roussillon…

On m’avait prévenue que ce serait dur, mais j’avais mal évalué la chose. Alors à toi, nullipare ou parent en devenir, j’ai envie de te dire la vérité vraie, ou plutôt ma vérité.

Devenir parent est une étape, (voire une épreuve) bouleversante dans tous les sens du terme. Il y aura l’échange du premier regard où tu comprendras peut être l’l’évidence, ou peut être pas et ce ne sera pas grave. Il y aura les premiers pleurs, les angoisses nocturnes qui te rendront folles, les embrouilles à deux balles avec tout le monde pour tout et n’importe quoi. Les remises en questions sans cesse, pour savoir si tu fais bien, si fais assez, si tu n’en fais pas trop.

Il y aura les envies d’être seule, loin de tout et l’impossibilité viscérale de t’éloigner de tes petits. Il y aura cette culpabilité maternelle de vouloir du temps pour toi alors que tes enfants sont si dépendants de toi.

Il y aura même des fois où tu te demanderas si tu n’as pas fait une connerie. Des soirs où tu t »imagineras ta vie si tu n’avais pas d’enfants, des nuits que tu passeras à bercer ton nouveau né tandis que tes amis feront la fête.

Il y aura aussi les paris avec ton mec sur quoi faire pour calmer bébé, et tu verras que ça peut devenir très agaçant.

Il y aura peut être même des fois où tu te cacheras pour pleurer mais tu ne sauras même pas pourquoi. Ce ne sera pas le baby blues, ce sera peut être le blues tout court.

Tu verras le gros coup de vieux que tu prendras en 5 ans à peine. Tu useras de subterfuges pour sembler moins crevée, moins usée par les 1000 « mamaaaaaans » auxquels tu dois répondre chaque jour.

Mais très honnêtement, et je te le dis droit dans les yeux : entendre le rire de tes enfants, même quand t’as passé une sale journée, que tu es au bout du rouleau, que tu veux tout envoyer valser, ça efface tout. Et ça vous 1000 fois le coup ❤

D.

 

 

La petite fille qui n’avait pas de chance

IMG_0470

Cette petite fille, c’est Miss G. Elle n’a pas de chance, contrairement à ses copines : sa maman travaille et pendant les vacances, elle doit aller au centre (trois jours par semaine grand max).

Depuis la semaine dernière, j’entendais ses petits reproches : « oui mais la maman de ma copine, elle ne travaille pas, elle ! Alors ma copine, elle ne va jamais au centre ». Malheureusement, mes tentatives pour faire pousser les sous dans le jardin ce sont révélées vaines… Et puis vous le savez, j’aime avoir une activité professionnelle. Je ne sauve pas le monde, je n’ai pas un job qui envoie du rêve mais j’aime ce que je fais. Et surtout, je me marre avec mon équipe. C’est un peu mon centre de loisirs à moi (les semaines où ça va, j’entends).

Mais malgré tout, j’avais bien les boules de me manger ses petites remarques alors que je cours partout pour la laisser le moins de temps possible au périsco. Alors ce matin, en prenant le chemin du bagne du centre, j’espérais que ça irait. On a regardé la scène où Johnny apprend à danser à Bébé, on a dansé, on a failli être en retard. On a fait le coeur sur le poignet. Tout était au point. Mais au moment de se dire aurevoir, les grandes eaux. Une petite discussion, une promesse pour le soir, et elle est partie le sourire aux lèvres.

Et ce soir, en arrivant devant la grille, je l’ai regardée au loin : avec sa petite casquette rose fuchsia, je ne pouvais pas la rater. J’ai grappillé quelques images des instants que je ne vois jamais, ceux où elle joue avec ses camarades. Je me suis sentie rassurée de la voir s’amuser. De la voir mener sa petite barque sans moi, même si je pense que ce n’est pas toujours facile pour elle. (en vrai j’avais l’air complètement débile à commenter la scène à l’une de mes meilleures potes, mais cesse-t-on un jour d’être en admiration devant son gosse ?).

Tout ça pour dire aux mamans qui culpabilisent de laisser leurs enfants récalcitrants au centre : ce soir, elle m’a dit « c’était troooooop génial, je me suis bien amusée ! ». Et a priori, elle a l’air contente d’y retourner demain.

Finalement, je pense bien qu’elle en a, de la chance 😉

D.

 

Merci Maîtresse, Merci Atsem !

Cette année, je séchais complètement sur les cadeaux de remerciement pour la maîtresse et l’atsem de Miss G. Ce n’est pas une obligation mais l’équipe enseignante dans son école est vraiment top et lui a permis de s’affirmer, de prendre confiance en elle, aussi nous avions à coeur de marquer le coup.

Une de mes amies est instit’ et je crois savoir que les cadeaux utiles lui plaisent particulièrement alors j’ai pensé comme si je lui préparais un cadeau.

Un petit tour chez Hema, et j’ai trouvé mon bonheur avec ces trousse, gommes, badges, stylos et bougies personnalisées avec les très jolis printables de chez Meyeve :

IMG_4771 IMG_4774

Je vous soumets l’idée car pour quelques euros, ça peut faire son petit effet…

Bonne soirée !

D.

Ce moment-là

12080213_10153667359682417_4501895176445831978_o

Ce fut une journée rude en émotions pour toi et tu venais de faire une crise à cause d’une histoire d’Ipad. Puis ton papa est parti, il était de sortie ce soir-là et nous avons dîné toutes les deux, avec ta petite soeur qui n’a d’yeux que pour toi.

Je suis allée coucher Baby O et une fois ton yaourt terminé, je t’ai proposé d’allumer la cheminée avec moi. Je n’aurais pas pensé que tu dirais oui, mais tu n’en finis pas de m’étonner. Tu m’as posé plein de questions sur comment mettre le bois, comment allumer l’allumette (!). Tu as voulu placer le carré d’allume-feu mais je t’ai expliqué qu’il y avait un produit toxique dessus et qu’il valait mieux éviter. Tu as ri en voyant que l’allumette faisait de la résistance et a poussé un grand « Oh oh !! » quand j’ai réussi.

Puis les flammes sont apparues et tu as écarté mes bras pour venir t’assoir sur moi et regarder le feu prendre petit à petit. Il n’y avait à ce moment-là que toi et moi, sans pleurs de bébé, sans télé, sans tablette, sans téléphone. Juste le crépitement du bois et les oiseaux dehors.

Alors j’en ai profité pour te dire des choses que tu dois savoir, toujours. Mais tu m’as répondu que tu savais déjà tout ça. Tu sais à quel point je t’aime et je t’aimerai toujours. Tu as voulu savoir d’où ta petite soeur est sortie, je t’ai retourné la question et ta réponse m’a bien fait rire.

Je pense que nous avions besoin toutes les deux de ce moment en tête à tête. Il fut bref, mais suffisant pour nous regonfler à bloc.

D.

5

Source : monbbshowershop

Source : monbbshowershop

Ma grand mère me disait souvent « 5 sur toi, ma fille » pour me porter chance. 5, comme les cinq doigts de la main, cette petite main que je tiens maintenant depuis 5 ans.

Nous étions également un vendredi ce 1er avril là et je me souviens (presque) de tout. De cette angoisse mêlée à l’excitation de te rencontrer, de ton papa qui me maintenait la tête pour m’aider à pousser et de l’équipe qui m’encourageait à fond. Et puis soudain, j’ai ouvert les yeux et je t’ai rencontrée, mais j’avais l’impression de te connaître depuis longtemps déjà. Tu n’as pas pleuré. Tu t’es rattrapée depuis ! Mais qu’est ce que tu nous fait rire aussi.

Tu m’épates chaque jour par ta répartie, tu m’éclates avec tes monologues quand tu joues à la maîtresse, par la vie que tu t’inventes avec ton amoureux et vos trois enfants. Tu es aux petits soins pour ta petite soeur, j’adore te voir lui montrer « la bocca », « gli occhi ». Et vu comme elle sourit, je pense qu’elle aussi.

Finalement, tu calmes mon angoisse du temps qui passe car j’ai envie de te découvrir encore plus chaque jour, et pour les années à venir.

Joyeux anniversaire ma douce Miss G.

La rassurer

Je n’avais pas forcément prévu de vous en parler ici, finalement cette grossesse ne me fait pas autant parler que ça.

Mais j’ai récemment appris une grossesse dans mon entourage, et l’appréhension de la future grande soeur concernée. Après tout, si sa maman allait avoir du travail avec le bébé, qui allait donc bien pouvoir s’occuper d’elle ?

Nous avons également traversé cette période avec Miss G. Elle m’a confié un soir sa crainte que je n’aie plus le temps pour elle à cause de la petite soeur. Quand je lui ai dit que c’était faux, elle m’a répondu « ha ba on la laissera avec Papa » (chipie) et j’ai tenté d’improviser une petite explication : mon coeur est magique car il grandit. Au départ il y avait mes parents, mon frère, puis il y a eu le papa de Miss G, Miss G elle-même et bientôt il y aura ma deuxième fille.

La seule chose qui changera, c’est la taille de mon coeur.

Croyez-le ou non, cela l’a considérablement apaisée. Alors, si cette piste peut vous aider…

Bonne soirée !

D.

La photo n'a rien à voir, mais elle me rappelle un joli moment que nous avons passé ensemble l'année dernière

La photo n’a rien à voir, mais elle me rappelle un joli moment que nous avons passé ensemble l’année dernière