Précieuse 


Du haut de mes 31 ans et demi, je peux affirmer que j’ai longtemps chercher à être parfaite. Une fille parfaite, une amie parfaite, une mère parfaite, celle sur qui on peut toujours compter, celle qui passe l’éponge, celle qui écoute même quand on ne l’entend pas.

Après tout, ce n’est pas bien grave si tu n’as pas le temps de m’appeler. Si tu ne réponds pas au message dans lequel je t’annonce que j’ai accouché. Ca ne fait rien si tu ne prends jamais de nouvelles. Tu ne m’as prévenu pour ton bébé, oh ce n’est pas méchant, juste un oubli. Il n’y a pas mort d’homme. 

Mais il y a la mort d’un truc hyper important dans la vie : ma voix intérieure qui me crie « ça ne me convient pas ». Pendant trop longtemps je lui ai demandé de se taire. Parce que forcément, si je me rebellais, je ne collais plus à cette image de personne parfaite. J’allais faire du mal, je ne pouvais pas le supporter. 

Je ne pourrai pas vous dire qu’il a eu un élément clé pour faire un déclic. Il a fallu un chemin parsemé d’interrogations, d’introspection, de nuits blanches à comprendre ce que je voulais Et à savoir si j’étais prête.Ca a commencé il y a un peu plus d’un an, apres la naissance de Baby O. Quasi dans la salle de naissance, quand j’ai attendu des réponses à l’annonce de sa naissance qui ne sont jamais venues. Et ça continue tous les jours, mais de manière plus paisible. Parce que j’ai compris quelque chose de primordial : je ne suis pas une mauvaise personne. J’ai fait des erreurs, j’en referai, j’ai fait des choix à des instants précis qui me semblaient juste avec moi meme Et ma voix intérieure. J’ai eu du mal à assumer d’avoir déçu, d’avoir blessé, j’ai eu du mal à faire des deuils pourtant évidents depuis des générations (Et contre lesquels je n’aurais rien pu éviter). J’ai enfin compris que j’étais précieuse, autant que ceux pour qui je ne m’étais pas écoutée. 

Je n’ai pas compris seule. Il y a eu quelques personnes de mon entourage proche, qui se reconnaîtront, et il y a eu Emilie. Elle est coach de vie et thérapeute. JE ne suis pas sa « patiente » Car je n’ai pas éprouvé le besoin de commencer un travail alors je ne peux pas vous faire un retour sur un suivi. En revanche je peux vous dire qu’ elle est une oreille bienveillante et juste, elle a su me mettre face à mes démons Et me pousser dans mes retranchements. Elle a réussi à me montrer pourquoi j’en étais arrivée là, sans me donner des solutions mais plutôt en me guidant pour savoir ce que je voulais. Si vous vous sentez en difficulté, je vous invite à la contacter par Ici.

Et quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que vous êtes précieux. Autant que vos aimés.

D.

Publicités

3 réflexions sur “Précieuse 

  1. Séverine dit :

    Cet article, je pourrais l’avoir écrit tellement il me parle. Des choix ont été fait en effet, qui me semblaient juste aussi. Des erreurs ont été faites également. Et le « ménage » se fait autour de soi petit à petit.. Peut-être qu’il fallait qu’il se fasse. Mais c’est dur de dire au revoir. C’est dur d’être déçue et de décevoir, de l’admettre aussi (saleté d’orgueil mal placé !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s