C’est difficile d’être une maman

497925244

Je pensais appeler ce billet « parfois j’aimerais être un papa » mais j’ai changé d’avis.

Je confiais à mon mec mes doutes et mes angoisses sur la reprise qui approche à trop grands pas et j’ai conclu par : « c’est quand même pas facile d’être une maman ».

Alors je vais peut être faire des généralités, je sais que tout le monde ne fait pas pareil, je ne connais pas la vie de tout le monde et il est évident que les papas sont très impliqués dans la vie de famille mais…. être mère, ça donne son lot de soucis, ça fait qu’on se pose 1000 fois par jour la question « est ce que je fais bien ? ».

Je suis rongée par la culpabilité de laisser mon bébé à son assistante maternelle, je pleure en la laissant alors que je n’ai jamais fait ça pour Miss G (bon j’avais pleuré avant, soit). D’ailleurs je ne pensais pas que ce serait si dur, et ça arrive même à me faire oublier l’idée de faire un troisième car je crains le pire niveau émotions. Bref je m’égare.

Tu choisis de ne pas bosser pour garder tes enfants ? Tu prends le risque de passer aux yeux de certains pour une feignasse qui n’a pas le droit de se plaindre d’être fatiguée ou d’en avoir parfois marre.

Tu retournes au travail par choix et / ou par obligation, tu passes pour la mère qui ne veut pas garder ses gosses et tu n’as pas le droit de te plaindre d’avoir les boules ou d’être crevée.

On doit penser à tout, au goûter, aux coloriages à imprimer pour les copines, à la kermesse, aux machines à faire tourner, au frigo à remplir (merci Saint Carrefour Drive).

Parfois j’aimerais appeler mes copines et improviser un week end entre nanas. Mais y a les gosses. Est ce que les papas mettent des semaines à organiser une sortie entre potes ? (oui, on peut encore voir ses amies quand on a des enfants mais avouez que c’est un chouïa plus tendu niveau organisation, non ?)

Parfois j’aimerais pouvoir postuler à des jobs plus épanouissants mais je ne pourrais pas aller chercher mes enfants le soir. No way.

J’ai l’impression qu’on déchire mon coeur lentement en miettes ces derniers jours, j’ai l’impression d’être en flottement tellement ça me fait mal de ne plus passer de temps avec Baby O. Et encore, elle approche des 4 mois, je tire mon chapeau aux mamans qui sont dans l’obligation de les laisser à deux mois et demi.

Est-ce que les papas se posent autant de questions ? Je veux dire, bien sur qu’ils ne foncent pas tête baissée et qu’ils prennent en considération leurs familles, mais se triturent-ils autant le cerveau à savoir si leur bébé leur en veut de les laisser à une inconnue ? Est-ce qu’on pointe du doigt le papa qui a oublié de mettre les pots de confiture Bonne Maman dans le sac pour l’élaboration du cadeau de fête des mères (voilà pourquoi j’en ai mis deux, ça peut arriver d’oublier) ?

Je sais tout au fond de moi que cette reprise va me faire le plus grand bien (contradiction, mon amour) mais ai-je le droit d’assumer publiquement avoir besoin de travailler pour me sentir épanouie ? Puis-je dans le même temps avouer ma tristesse et toute cette fichue ambivalence qui me définit en tant que maman ?

Et vous, vous trouvez ça comment, d’être une maman ?

D.

Publicités

2 réflexions sur “C’est difficile d’être une maman

  1. maman est occupée dit :

    Il est clair que professionnellement parlant, c’est difficile d’être une maman. J’ai dû aussi faire certains choix et renoncer à des jobs intéressants, pas forcément mieux payés mais attractifs mais qui ne me permettaient pas de concilier ma vie de maman. Et je suis avant tout une maman, alors…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s