Et penser à la maman

Ce n’est jamais facile, psychologiquement et/ou physiquement de donner la vie. Je n’ai aucune gêne à vous dire que dès mon réveil le matin de la naissance de Baby O, j’ai fondu en larmes. Pourquoi ? Je ne saurais même pas l’expliquer.

Alors, quand ma maman est arrivée avec un plateau de sushis et mes copines avec des cadeaux pour moi, j’ai trouvé cela adorable.

D’ailleurs, je n’y ai pas pensé pour mes potes qui ont eu des enfants, mais c’est ultra réconfortant de recevoir une petite attention quand on vient d’accoucher. Je ne parle évidemment pas de cadeaux démesurés, ni de bijou de naissance offert par le papa. Simplement des trucs qui font du bien au moral et peuvent être utiles.

Par exemple :

*à manger : que ce soit un gâteau que la maman adore, des viennoiseries, des chocolats, une quiche pour palier au repas peu attrayant de l’hôpital… Le principal est de lui faire plaisir pour quelle reprenne des forces. Ca marche aussi pour le retour à la maison, quand les parents n’ont plus le temps de faire cuire des pâtes 3 minutes.

*des produits pour prendre soin d’elle : un coffret avec des produits pour la douche, un lait hydratant, une crème teintée pour tenter d’avoir bonne mine. J’en profite pour vous présenter les nouveaux coloris des vernis Anne Faugère, en format et prix mini :

Coloris Moonlight et Azalée                     1,99 euros / pc

On m’a offert un adorable pochon Clarins, avec un doudou pour bébé et des soins pour moi dont le très utile Baume éclair :

12662679_802710749835456_4300583483478974663_n

*des fleurs : évidemment pas à la maternité mais quand on visite la maman à la maison. Ca égaie une pièce, ça fait du bien au moral et ça fait joli sur les photos 🙂

*une activité qu’elle aime bien faire : j’ai eu un coffret avec des DIY à réaliser pour la chambre de Baby O. L’idée est de penser à un des loisirs favoris de la maman, même si elle ne pourra pas le faire tout de suite. Un jour, elle retrouvera du temps pour reprendre ses loisirs.

*un soin dans un institut : nos amis, parents bien avant nous, savaient que pour le deuxième on a généralement besoin de pas grand chose et ont privilégié la maman. J’ai reçu une wonderbox avec un soin à faire dans l’institut de mon village (OUI j’habite à la pampa mais on est civilisés, on a même une vraie salle de sport). Bien sur, je ne l’ai toujours pas fait, mais je compte y aller prochainement. Et notre amie m’a dit « on a voulu penser à TOI car je sais qu’après l’accouchement, on est souvent oubliée ».

*du temps : si on se sent à l’aise avec un nouveau né et si la maman est d’accord, on peut lui proposer de garder son bébé quelques heures pour lui permettre de se reposer ou de faire ce qu’elle a besoin (démarches administratives, achats de dernière minute…).

*prendre de ses nouvelles, à elle : la question « comment vont les enfants, le bébé ? » est récurrente et logique. Mais demander « et toi, comment tu vas ? » est parfois moins fréquent. Pourtant, ça fait du bien de l’entendre. Je vous invite à regarder cette très jolie vidéo publiée sur le site Drôles de mums :

Je profite de ce billet pour remercier les petites fées qui se reconnaîtront dans les lignes de ce billet.

Bon WE de Pâques à vous *-*

D.

Publicités