La transformation

521795763

Il y a eu des petits signes avant-coureurs, comme la fois où en sortant du Macdo, elle m’a lancé « je peux faire du manège, Maman ? ». Elle pour qui il fallait arrêter le carrousel au bout de trente secondes me demandait de monter dans une petite voiture rouge pour me faire de grands signes en hurlant de rire. Je vous avoue être restée sur mes gardes, au cas où j’aurais du bondir pour la récupérer, mais ce ne fut pas la peine. Même mon mec n’en revenait pas quand il a reçu la photo.

Il y a eu aussi la fois où elle est partie en cuisine avec la femme de notre pote JM, alors qu’elle ne la connaissait pas plus que ça. En lui racontant sa vie en plus.

Avoir un enfant mis dans la catégorie « timide » / « réservé » n’est pas super simple : on veut le pousser vers les autres, souvent devant la pression exercée par l’extérieur d’ailleurs, mais sans pour autant le frustrer. On se demande si on ne l’a pas trop couvé, quand on voit les autres gamins qui foncent tête baissée vers l’extérieur. On entend souvent qu’il faut les laisser prendre confiance, que ça changera. Moi je n’y croyais pas. Et pourtant…

La révélation, le moment qui nous laissés bouche bée, son papa et moi, fut à l’anniversaire de mon amie. Il y a avait d’autres enfants, et au départ je me suis dit que c’était dommage que ma fille soit « comme ça », qu’elle n’allait pas profiter de la journée avec les autres gamins et probablement rester avec nous. Et finalement… elle ne les a pas lâchés. Elle a joué toute la journée et toute la soirée avec eux, ne voulait plus les quitter. Elle est même partie faire un tour avec eux, encadrés par des adultes que nous connaissions, mais qu’elle ne connaissait pas. Et sans émettre une seule réserve, au contraire. Limite, « salut les vieux, j’me casse ».

Puis à une autre soirée (je pense qu’elle aura l’esprit festif plus tard), elle a répondu aux questions qu’on lui posait (miracle), est allée demander elle même une boisson, encore une fois dans un environnement qu’elle ne connaissait pas. Je l’ai même retrouvée en pleine discussion avec une des convives.

Ma fille se révèle au monde. J’hallucine de la voir faire son petit bonhomme de chemin, je réalise que tous ces changements viennent de l’école. Je sais qu’elle peut parfois être réservée, mais je ne la laisse plus se mettre seule dans les cases. L’autre jour, elle m’a dit « tu sais, je suis timide moi, c’est pour ça que je ne réponds pas ». Mais non. A force de lui mettre des trucs comme cela dans la tête, elle va se figer. Je lui ai répondu « tu es toi, Miss G. Il y a des jours où tu veux parler, et d’autres non. Tu n’es pas timide. Tout le monde a différentes humeurs dans la journée ». Je ne sais pas si ça l’aidera, mais je l’espère.

Et chez vous, il y a eu des moments clés ?

D.

Publicités

6 réflexions sur “La transformation

  1. Marie dit :

    Je me souviens aussi de la première fois qu’elle a voulu faire du manège. D’un pas décidé, elle a choisi l’avion, et elle est restée concentrée jusqu’au bout du tour, c’était pas de la rigolade ! Elle regardait droit devant elle, sérieuse, mais sans me réclamer.
    La crèche, puis l’école, ont beaucoup joué dans son ouverture au monde. Elle y vit des moments qui m’échappent.

    Ton billet m’a mis en tête la merveilleuse chanson de Clarika : « Lâche-moi » … Si tu ne la connais pas, écoute-la immédiatement, mais prépare tes mouchoirs ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s