Le déclic

Copyright Brett Danielsen

Copyright Brett Danielsen

Cela fait plusieurs fois que ce mot revient dans les conversations avec les copines. Le déclic, cet élément déclencheur qui te pousse à changer de vie, de job, de logement, de région.

Une amie m’a parlé de son projet de quitter Paris l’année prochaine, elle qui y est née et y vit depuis toujours. C’est dans les tuyaux, c’est mûr dans leurs têtes. Alors que jamais je ne l’aurais imaginée vivre ailleurs.

Une autre m’a expliqué ne pas avoir eu le déclic pour partir ailleurs que sa ville natale mais se demande si ça ne viendra pas après avoir fondé une famille.

Alors, qu’est ce qui fait tilt à un moment donné ?

Je ne suis pas parisienne, je suis une banlieusarde du département réputé ultra sensible (mais je parle à l’endroit et je ne frappe pas les gens) et pourtant je ne voulais pas le quitter il y a encore quelques années. Notre séjour à Bordeaux il y a deux ans m’a ouvert les yeux sur ce que je voulais réellement sans me l’avouer car j’avais la trouille : vivre au vert. Je voulais quitter notre appartement, quitter les rues d’immeubles et de maisons collées les unes aux autres car j’avais le sentiment d’étouffer en rentrant. Nous avons même effleuré l’envie de tout plaquer pour partir en Gironde, mais ce sera peut être pour plus tard. Quand je lui ai expliqué ce besoin d’arbres, de nature autour de moi et surtout d’espace, mon mec m’a demandé si j’étais sérieuse. Car avec le genre de maison que j’avais en vue, ces critères nous menaient en Seine et Marne et non plus dans le 94 comme j’aimais le crier haut et fort (« jamais de la vie tu ne me feras vivre à la campagne, tu m’entends ? »). Je sais aussi que je voulais ce nouveau cadre de vie pour notre fille.

J’ai flippé, vraiment. Deux jours avant de déménager, je me suis dit qu’on n’aurait peut être pas du, qu’on ne verrait plus nos familles ni nos amis. Puis j’ai appris à regarder sur un plan et j’ai réalisé qu’on n’était pas aussi loin que j’imaginais. Bien sur, je ne passe plus « en coup de vent » chez mes parents, mais je les vois bien plus qu’avant. Idem pour nos amis proches. Tout est une question d’organisation et d’envie. Je n’ai jamais refusé une invitation chez des potes sous prétexte que c’était trop loin. Je fais 15 minutes de voiture en plus et je le vis bien.

Alors, de ma petite expérience, je tire une leçon : si vous avez besoin de changer de vie (avec toute la relativité appartenant à chaque situation), faites-le, si vous le pouvez. Ceux qui vous aiment vous soutiendront, vous suivront. Et vous, vous serez exactement là où vous vouliez être. C’est l’essentiel.

Je vous souhaite de réaliser tout ce qui vous tient à coeur et une belle semaine.

D.

Publicités

13 réflexions sur “Le déclic

  1. La Carne dit :

    j’ai un souvenir très précis de notre déclic. on revenait de province, roulant vers Paris où nous habitions. On s’est dit que Paris, avec des gosses (qu’on n’avait pas encore) on ne l’envisageait pas. On a parlé de Toulouse… alors l’homme a postulé pour des postes sur Toulouse.
    et puis le 2ème déclic, deux semaines plus tard. On revenait de Province… roulant vers Paris. On s’est dit que Toulouse c’était bien, mais que ça restait un second choix. Le premier choix étant une ile tropicale. Alors voilà, dans les 3 mois qui ont suivi ce 2ème déclic, mon CDD a pris fin. L’homme a négocié un licenciement, nous avons vendu nos meubles, la voiture, l’appart… tout ce qui nous restait tenait dans 3 malles… nous avons réservé deux allers simples pour une ile tropicale… une chambre pour 2 semaines et une voiture de location pour 1 semaine. 3 mois après le déclic, nous débarquions sur l’ile. C’était il y a environ 15 ans. Depuis, nous avons changé d’ile… mais nous sommes toujours sous les tropiques… avec une envie de bouger ENORME! 🙂

  2. elodie dit :

    Déclic vécu ici après bébé !!! Je change de vie, je quitte mon boulot et vais sûrement monter ma boite fin c’est quasi sur ! Ce moment où on se dit stop c’est pas ça qu’on veut c’est pas ça dont on a besoin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s