Le jour où j’ai rencontré une vraie MILK

Je ne parle pas des MILK qui sont méchamment montrées du doigt comme il en était question ici.

Littéralement, mother i’d like to kill offre un large éventail de cibles possibles. Si je devais tuer une maman, ce serait plus le profil « mère indigne » qui me viendrait à l’esprit.
Halte là, je suis la première à rire des côtés bad mother que nous avons toutes (si si), j’aime beaucoup lire les anecdotes d’Emma car on y sent l’amour qu’elle a pour ses enfants et si elle nous fait rire, elle n’est jamais méchante. On a le droit de dire que nos gamins sont gonflants (ils ne se gêneront pas plus tard pour nous rendre la pareille), sans pour autant les renier. On peut rire de beaucoup de choses, quand on est parents. Mais y a des trucs qui ne me font pas rire.

Alors où je veux en venir hein ?

tumblr_inline_mjbo8pl1aX1qz4rgp

Oui pardon, je m’égare

Il y a deux ans, j’avais été interpellée par un couple et leur façon de demander à leur fille (de l’âge de la mienne) de ne pas traîner dans leur pattes (« sinon, tu seras punie et tu iras à la sieste »). Les mois ont passé, nous ne nous étions pas revus depuis la scène qui va suivre.

Leur fille a donc plus de trois ans maintenant. Elle est extrêmement proche de son papa, ils ont une relation très forte et dès qu’elle a besoin de quelque chose, c’est à lui qu’elle s’adresse. Jamais à sa maman. Cette dernière ne lui parle pas non plus et ne se soucie pas de savoir si tout va bien dans la pièce où elle dort, deux étages au dessus de la pièce où nous nous trouvons, dans le bruit et donc sans pouvoir entendre ce qu’il se passe là haut. Non, elle estime qu’elle a « fait son taf en accouchant, maintenant c’est plus son problème ».

Bien. J’inspire, j’expire et je me retrouve le souffle coupé quand tous les gens autour de nous explosent de rire. Je suis soulagée, je me dis qu’elle n’est pas sérieuse mais en fait, elle l’est.

Les rythmes scolaires de sa fille ne l’intéressent pas. Son mari semble dépité mais se contente de secouer la tête avec tristesse quand il voit qu’elle assume parfaitement ce désintérêt pour leur enfant.

Leur adorable petite fille, si discrète, parvient tout de même à se blottir quelques minutes dans ses bras. L’ironie (ou pas), c’est qu’elle refuse de revêtir son manteau si sa maman le lui tend. Elle se met à crier. En revanche, elle l’enfile sans problème quand c’est son papa qui s’en charge, alors cela conforte sa génitrice qui lance en souriant à ses copines : « tu vois, faut tout faire pour que tes gosses te détestent, au moins après t’as la paix, tu ne t’en occupes pas ». Rire dans la salle et moi je mords les joues, les lèvres et la langue.

Puis en partant, quelqu’un lui dit « hey, n’oublie pas ta fille hein ! » (je rappelle que la gamine est là). AB Production lance les rires et mon sang se glace. Que peut bien se dire cette enfant de trois ans ?

Qu’est ce qu’il se passe dans sa tête quand elle se sent rejetée, tel un boulet, par la femme qui lui a donné la vie ? On dénonce la maltraitance physique mais qu’en est-il de cette négligence envers une petite qui a besoin de repères et d’attention ? Voyant que tout le monde se marre (le public est également parent, aucun nullipare dans la salle), elle n’osera peut être jamais parler d’un éventuel mal-être. C’est drôle pour eux, alors de quoi se plaindre ?

Je n’ai pas de réponses. Je m’en suis voulu de me taire tout en me demandant finalement ce que j’aurais pu dire.

On a tous notre façon d’élever nos enfants. On se plante, on n’est pas parfait, moi la première. Mais il existe des mamans qui n’ont pas envie de remplir leur rôle, clairement. C’est malheureux, je sais bien que l’instinct maternel n’existe pas chez toutes les femmes. Mais à ce niveau là, c’est à mon sens la vraie traduction de « mother I’d like to kill ».

Parce que j’avais vraiment envie de lui crever les yeux (oui comme dans Game of thrones).

D.

 

Publicités

11 réflexions sur “Le jour où j’ai rencontré une vraie MILK

  1. Bébé change la vie dit :

    AAAAhhh mais ne me rappelles pas cette scène horrible, j’ai failli vomir mes tripes !! lol
    Plus sérieusement ton histoire m’a touchée, j’ai trouvé ce comportement atroce ! Les foules se soulèvent contre des femmes qui avortent parcequ’elle ne se sentent pas de devenir mamans mais contre celles qui le sont mais pour qui ce n’est qu’un mot, personne ne dit rien ? J’appelle ça de la maltraitance, ça aura forcément des répercussions sur la pauvre gosse…

  2. Astrid (myparade) dit :

    Pauvre pitchoune… Je ne comprends ni la mère ni les autres qui rient de ses blagues stupides et méchantes. Si elle ne voulait pas d’enfant, elle n’avait qu’à pas en faire !!!!!!!
    Heureusement que son papa est là… mais bon, on a besoin de nos deux parents.
    Ca me fait mal au cœur pour cette petite 😦

  3. Rhyna Mère Cane dit :

    J’avoue que ça fait mal. Peut être qu’elle joue un rôle en public et qu’en fait dans le privé il y a des moments câlins entre mère et fille. Je ne vois pas comment elle peut éviter de toucher son enfant c’est fou!

  4. Rhyna Mère Cane dit :

    Je pense que cette maman a besoin de soutient mais alors beaucoup beaucoup parce que à mon avis ça cache un super mal être et une grosse dépression. Elle ne va pas bien du tout. :/ Je pense que plus que des jugements elle a besoin d’être entourée et suivie afin de dépasser ce sentiment et cette situation. Son mari ne devrait pas lasser les choses pourrir ainsi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s