Le verre qui se remplit

Rekha Garton-

Rekha Garton

J’essaie généralement de voir le verre à moitié plein. Mais comme tout le monde, il y a des jours où c’est plus dur. La faute au soleil qui se lève de plus en plus tard peut être, au temps qui glisse si vite entre mes doigts que je me demande si je pourrai le suspendre un jour. Ce matin là, c’était un jour sans.

Je me suis vue monter dans ma voiture, regarder l’heure sur le tableau de bord aux signaux oranges et noter qu’il était 07h30. Je pars de chez moi à l’heure où certains émergent dans leur lit en embrassant fougueusement mon mec et en respectant à la lettre le petit rituel de la miss (qui est ré-apparu depuis la rentrée). Et puis je reviens dans ma pampa à 18h (et je cours, cours, toute la journée, de décembre en été). Je quitte ma famille presqu’à l’aube pour la retrouver à la toute fin d’après midi, je retrouve parfois mon enfant avec les traits tirés et ces soirs-là, je la vois à peine une heure car le sommeil toque à sa porte. Il faut speeder pour la douche, le repas, les rituels du soir….

Alors pourquoi faire ça ? Quand on y réfléchit, est ce que ça vaut vraiment la peine de faire tout ça pour finir six pieds sous terre ? Suis-je une maman égoïste de vouloir continuer de travailler à Paris ? J’imagine ma petite fille à l’heure des parents se dire que sa maman à elle n’est pas là (mais le lundi, heureusement qu’il y a Mamy !).

Et puis heureusement le verre me semble à moitié plein de nouveau et je bois chaque gorgée en me souvenant que ma famille est en bonne santé, que mon job me plaît et que j’ai la chance d’être avec Miss G chaque mercredi. Que j’ai choisi d’avoir des horaires spéciaux pour lui consacrer cette journée. Et alors je me dis que j’abuse de me lamenter comme ça, en pensant aux parents qui voient leurs petits bien moins que moi.

Et quand je pousse la porte de la garderie en entendant Miss G parloter, s’amuser avec les autres et refuser de partir, je culpabilise (un tout, mais alors un tout petit peu) moins.

Désolée pour ce billet un peu décousu. C’était mon mardi tout doux pour Maman at home car finalement, il n’y a que les belles choses qui valent la peine d’être retenues.

D.

Publicités

6 réflexions sur “Le verre qui se remplit

  1. Claire dit :

    Bonjour, je ne suis pas maman, mais ce texte m’interpelle. Les femmes ont tendance à se culpabiliser si elles ne correspondent pas à une image de la femme parfaite. La perfection est une monstruosité à mon sens, sauf peut-être dans l’art.
    Votre texte est très bien écrit et devrait parler à beaucoup de femmes mamans ou pas.

  2. Sandrine Alamaison dit :

    C’est très important d’avoir un métier et de l’aimer en plus, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est top que les enfants sachent que leurs parents sont épanouis dans leur travail, c’est une belle image qu’ils peuvent se faire du monde du travail et puis si tu as tes mercredis en plus à quoi bon culpabiliser, tu fais tout bien à mes yeux.

  3. Carole Nipette dit :

    4 jours par semaine je pars à 7h20 et je ne reviens qu’à 20h, mes horaires ne me permettant pas de rentrer aussi tôt donc c’est déjà une chance que tu as ! j’ai mon mercredi et c’est aussi une chance… après je ne vois pas comment je pourrais culpabiliser de bosser à Paris vu qu’on ne trouve pas du travail à tous les coins de rue 😉 donc ne culpabilise pas ! si l’occasion m’en est donnée je bosserai plus près mais vu la conjoncture c’est mal barré…
    travailler n’est pas toujours (souvent même !) un choix, c’est obligatoire pour beaucoup sinon rien à manger !

    • D. dit :

      merci pour ton petit mot ! je t’avouerais que parfois, je songé à trouver plus près d’ici quelques années… si la conjoncture le permet ! merci pour ton petit mot 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s