La mère en carton

Tom Kelley Archive

Tom Kelley Archive

Je suis blogueuse « maman » (entre autres), je m’intéresse à tout ce qui touche à la parentalité et particulièrement à la pédagogie positive. Mais je ne donne de conseils à personne. Tout simplement car je ne sais même pas me les appliquer à moi-même.

Ce soir, je n’étais pas fatiguée. Un peu excédée par une bêtise de la miss, suivie d’une crise car nous lui avons refusé un bonbon. Et puis il a fallu répéter 50 fois les mêmes consignes, négocier mille ans pour qu’elle se mouche sachant qu’elle tousse énormément. Bref, au moment de se coucher, impossible de la canaliser pour lui donner ses médocs, ses coups de pieds partent, je lui demande plusieurs fois d’arrêter et BAM. Je lui mets une fessée. Une fessée partie trop vite, trop fort, une fessée que j’aurais voulu rattraper et me foutre à moi-même tellement je m’en suis voulue dans la nano-seconde qui a suivi.

Mais pourquoi ai-je fait ça ? 

Je sais qu’une fessée n’a jamais tué personne, mais j’ai voulu montrer à ma fille que j’avais le dessus alors qu’en fait, j’ai fait preuve d’une grande faiblesse en perdant mon contrôle.

Nous en avons parlé. J’ai retenu mes larmes, je lui ai dit que je n’aurais pas dû faire ça. Elle s’est calmée. La peur et la déception ont quitté ses yeux, je crois. On ne s’est pas quittées fâchées mais je sais que je vais avoir du mal à trouver le sommeil ce soir.

D., la mère en carton (qui lit quand même Filliozat)

 

Publicités

8 réflexions sur “La mère en carton

  1. Sandrine Alamaison dit :

    Oulala oui je comprends bien ton sentiment, ça m’est arrivé aussi et je m’étais sentie minable, totalement pitoyable, parce que je suis contre la fessée, parce que je sais que ça ne résout rien mais parfois on faiblit. Tu as bien fait de discuter avec elle, de t’excuser, elle sait que sa maman aussi peut faire des bêtises mais qu’elle sait aussi s’excuser et ça c’est chouette. Ne te fais pas trop de noeuds au cerveau tout de même, tu n’es pas une mauvaise maman pour autant, tu as tes faiblesses juste comme tout le monde. Allez hauts les coeurs, ta fille t’a sans doute déjà pardonné 😉

  2. Madame Moustick dit :

    Là tout de suite, j’aimerais te serrer dans les bras. Moi aussi, cela m’est arrivé (et cela m’arrivera encore je parie). Je connais très bien ce sentiment d’avoir failli. Et pourtant objectivement je sais que nous ne sommes pas des robots. Alors ce soir je penserai bien à toi.

  3. Lys Blanc dit :

    Courage! Ça m’est arrivė il y a peu encore alors que franchement je ne veux pas donner de fessée. Comme toi,discussion avec mon enfant…ils sont remplis d’amour ces petits vout’ choux et heureusement ne nous en tiennent pas rigueur car c’est exceptionnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s