Deux poids, deux mesures ou le côté obscur de la blogosphère

yoga

Copyright Kolett

Je vis peut être dans un monde complètement utopique, mais en ouvrant ce blog je ne m’attendais pas à découvrir un jour des côtés pervers liés à la blogosphère.

Quand on écrit, on est ravi d’être lu et commenté et ce, même si ça ne va pas dans notre sens : après tout, c’est enrichissant d’échanger, non ? Les débats, menés avec respect, peuvent nous faire voir les choses autrement.

Mais malgré tout, on s’expose quand on tient un blog.

Personnellement, j’ai choisi ici de ne pas montrer ma fille, mon mec, mon visage (ou si je montre le mien, il ne reste pas bien longtemps), ni sur les réseaux sociaux. Tout d’abord parce qu’ils n’ont pas fait le choix d’avoir ce blog et que je ne veux rien imposer à personne. Ensuite, nous n’avons pas le contrôle des images que nous diffusons sur le net. Pour preuve, la découverte ce WE de blogs haineux envers les MILK, diffusant leurs photos d’accouchement, de famille. Certes, on a tout à fait le droit de ne pas approuver un trop grand déballage de moments intimes, on voit tous des statuts agaçants MAIS j’ai envie de dire… chacun fait ce qu’il veut ! Et si ça ne plaît pas, pourquoi ne pas passer son chemin ? Le pire, c’est d’apprendre que les mamans visées sont « amies » sur FB avec leurs détracteurs.

Aujourd’hui, on est montrées du doigt si on avoue en avoir parfois ras le bol de nos gamins et on nous crucifie si on est trop maternante, trop gnan-gnan sur la toile. J’ai parfois l’impression de me retrouver dans la cour du bahut où quoiqu’on dise, quoiqu’on fasse, ça ne va pas. Mais là, ça va plus loin : on se fout ouvertement de ces mamans, de leurs familles, il y a même des insultes et on partage leurs photos pour se moquer d’elles.

Alors pour ne rien vous cacher, moi aussi j’ai galéré pour avoir ma fille (pas trop par rapport à certaines, mais pas mal comparée à d’autres). Moi aussi j’ai eu envie de chialer de rage, de jalousie quand j’apprenais une grossesse alors que je sortais d’un curetage.

Je peux comprendre qu’on pète les plombs, mais ce que je ne comprends pas, c’est la méchanceté. Et cela donne clairement envie de prendre la distance avec cette blogosphère qui me donne le tournis.

D.

PS : d’autres réactions chez La mère cane, Mowgouaille et Delphine

 

Publicités

18 réflexions sur “Deux poids, deux mesures ou le côté obscur de la blogosphère

  1. Carole Nipette dit :

    Apparemment je ne suis pas cette blogo là puisque je ne suis pas du tout au courant de ce dont tu parles… il y a quand même beaucoup de mamans qui s’ennuient et qui n’ont rien d’autre dans leur vie hormis Facebook malheureusement… (et j’assume ces propos !)

  2. Coco dit :

    Je suis loin de tout ça parce que je ne suis pas maman je pense, et pour cause, je ne peux pas l’être, enfin, de manière naturelle, j’entends.
    Mais ça ne m’a non plus jamais donné la rage envers celles qui ont pu le devenir, je me suis vite rendu compte que partager le bonheur des autres rendait la douleur moins présente.

  3. Bulle dit :

    Depuis samedi, je vois fleurir des coups de gueule contre ces blogs « MILK », et je ne suis pas du tout au courant de ce qui s’est passé/se passe…Pour être honnête, je suis de celles qui n’ont pas d’enfant,par choix. Ce n’est pas une raison pour moi de déverser ma haine sur ce qui ont fait/font un choix différent du mien. Si je n’aime pas leur blog, il me suffit de ne pas le visiter…

    • D. dit :

      mais tout à fait ! et chacun a le droit de faire son choix, c’est comme si je venais te prendre la tête car tu as choisi de ne pas en avoir. Quand bien même ? si tu es heureuse ainsi 🙂

  4. leblogdelafeelee dit :

    Souvent je suis à l’ouest, complètement à côté de la plaque par rapport aux conflits blog/twitter/facebook (raye la mention inutile). Et quand je lis ton article je me demande si avoir la tête dans le cul c’est pas plus mal :/

  5. Sandrine dit :

    je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que « chacun fait ce qu’il veut » et que si ca ne plait pas et ben on passe son chemin. Certaines personnes se sentent obligées de commenter surtout en mal. je comprends ton sentiment « quoi qu’on fasse ça ne va jamais ». Il faut passer outre ces mauvaises graines… j’adore lire ton blog !

    • D. dit :

      oui j’aime bien voir le verre à moitié plein tu as raison, c’est bien mieux. Mais c’est flippant de se dire qu’à la base, on fait ça pour le plaisir et tout de même, il y a des personnes qui pensent à mal 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s