Et je lui ai conseillé de profiter

Je papotais avec ma copine qui essaie de faire un bébé. Elle est en pleine phase de stress « ça a pris ? Ça a pris ? » et ne pense qu’à ça. Je suis passée par là (mon mec m’a confirmé hier que je me prenais la tête puissance 1000 / ha bon je suis une relou moi ?!) alors je pense savoir ce qu’elle ressent.

Mais comme c’est ma copine, je dois lui conseiller de lâcher du leste. Et je ne peux que lui dire de profiter de ces (probablement) derniers mois à deux.

Je repense avec nostalgie parfois à cette période où je ne pensais qu’à moi. Où on pouvait s’improviser un ciné / resto / week-end sur un coup de tête. Où après le travail je glandais, me faisais des masques, gommages, manucures, où j’assortissais mon sac à mes chaussures chaque jour (très superficiel hein mais on ne se refait pas, j’aime les trucs futiles parfois).

Et puis un jour tu vois le + sur le test et tu découvres un regard que ton homme n’avait encore jamais posé sur toi : tu es celle qui porte son enfant, ses yeux sont pleins d’émotions et de fierté. Tu lui découvres chaque jour des qualités que tu ne soupçonnais pas. Tu deviens précieuse aux yeux de tous. La grossesse fut une période idyllique pour moi (si je mets de côté mes pieds d’éléphant), j’espère revivre ça et je lui souhaite de vivre la même. Sentir un jour des battements d’aile de papillons, se demander si c’est bien ça. Voir son ventre bouger et faire des vagues. Imaginer son petit bout, préparer sa chambre avec le futur papa. C’est la magie de la vie.

Bien sur que l’après c’est bien, heureusement d’ailleurs sinon je ne penserais même pas faire un deuxième un jour ! Mais toutes ces premières fois sont si intenses et si précieuses ! Après c’est une nouvelle vie, même si elle n’en sera que plus riche, elle ne sera plus jamais la même.

Oui ma douce, je sais que c’est long d’attendre mais tu vas voir, ça vaut le coup. Ça sera dur, je t’ai toujours dit que ce n’était pas que du bonheur d’élever un enfant mais ça en procure tellement que ça en vaut la peine.

J’envoie toutes mes bonnes ondes vers toi (enfin, surtout vers tes ovules) et toi, tu profites de ton temps libre pour moi, ok ?

459151317

D.

Publicités

3 réflexions sur “Et je lui ai conseillé de profiter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s