Faut-il crier pour se faire entendre ?

Il y a quelques temps, je vous parlais ici du dialogue entre ma fille et moi. Je vous expliquais que crier ne m’aidait pas à lui faire comprendre les choses, bien au contraire et que je tentais au maximum de parler avec elle (bla bla bla). Mais il y a des jours où j’oublie tous mes principes. Des jours où je suis épuisée (et pourtant je n’ai qu’un enfant !) et lassée de répéter 50 fois les mêmes choses. Alors je me mets à gueuler crier. Pas élever la voix, non… C’est plus que ça. Je perds patience et mes fils se touchent là haut.

Et bizarrement, quand je suis en mode dragon, la magie opère et la miss est beaucoup plus réceptive.

Faut-il en arriver là forcément ? Ressent-elle la fatigue chez moi et en joue-t-elle pour tester mes limites ?

Je ne veux surtout pas qu’elle ait peur de moi mais je ne souhaite pas non plus qu’elle pense qu’il n’y a pas de limites ou règles dans la vie.

20140316-221104.jpg

Je me déteste quand je lui crie dessus, quand je vois ses yeux tous tristes et que j’y décèle un peu de crainte parce que je me transforme en Mère Gothel. Mais après qui ou quoi suis-je réellement fâchée ? Finalement c’est sûrement après moi, car si je pète les plombs, c’est que je ne parviens pas à gérer la situation :-/

Si vous avez des pistes, des conseils, je suis toute ouïe !

D.

Publicités

19 réflexions sur “Faut-il crier pour se faire entendre ?

  1. Caroline dit :

    Quand j’étais enceinte de ma première fille, j’étais pleine de principes, tout ce que j’avais « subi » étant petite, je ne reproduirai pas sur mes enfants. Ma belle-soeur me disait tout le temps : « on en reparlera de tes principes »…
    Effectivement, je me suis aperçue que l’on a beau essayer de s’y tenir, nous restons toujours humaines !
    Il y a des jours avec et des jours sans comme on dit, à croire que nos chérubins le ressente et teste nos limites comme tu dis… Je ne voulais pas crier ni céder à la fessée facile… J’ai essayé maintes et maintes fois de parler, d’expliquer doucement, de demander 50 000 fois… J’ai vite compris qu’en haussant le ton et en durcissant le regard, je me faisant bien mieux comprendre ! Je ne pense pas qu’il faille t’en vouloir d’hausser le ton. Comme tu le dis, oui, il y a des règles, et ça ne sert à rien de pousser le bouchon trop loin, là elle sait qu’elle a atteint la limite. Personnellement, une fois la « bonne gueulante » poussée, je laisse tasser les choses pendant 2 minutes puis nous rediscutons une nouvelle fois, un câlin et on n’en parle plus 🙂
    Je pense que nous devons être beaucoup de mamans dans ton cas et personne n’a le mode d’emploi, le parfait, surtout que chaque enfant réagit différemment 😉
    Ne culpabilise pas, laisse ton instinct de maman te guider 🙂 Je ne laisse jamais mes enfants s’endormir sans leur dire que je les aime, et ça pour moi, c’est le plus important, savoir qu’elles ont une maman qui les aime quoiqu’il arrive, malgré les disputes !
    Voilà une petite tranche de ma vie de maman !
    Bonne journée à toi !

    • D. dit :

      Merci pour ton message ! le soir où j’ai publié ce billet, j’ai de nouveau pété un câble. Mais je me suis vite reprise et au moment du coucher, je lui rappelé que je n’étais plus fâchée et que surtout, je l’aimais plus fort que tout. Mais il faut reconnaître que cette gueulante fut efficace !

  2. Astrid Myparade dit :

    Bah c’est pas moi qui pourrais te donner des conseils parce que je suis comme toi ! La semaine dernière, j’étais toute seule toute la semaine avec mes deux chipies et la fatigue aidant, y’a des moments où j’ai perdu patience et où j’ai… pas crié non, plutôt hurlé comme une harpie 😦

    Je m’en veux toujours beaucoup aussi dans ces moments-là, car j’ai beau m’entendre hurler et me sentir coupable, je n’arrive pas à m’arrêter. Je suppose que nous ne sommes pas les seules… et jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé la recette miracle pour garder mon self control à toute épreuve ! Si t’as des pistes, hésite pas hein, partage !!!!!!!

    En même temps, pourquoi il existerait pas un vaccin « rendre sage vos enfants » hein ?? Ca nous éviterait de nous retrouver dans ces positions…! 😉

  3. Eclectik Girl dit :

    je n’ai pas d’enfant, mais quand je garde mes neveux et nieces … seulement 2 jours … j’arrive a me contenir, plus ou moins … mais si je les avaient sur une semaine, je sais que je finairai par avoir une extinction de voix …
    DOnc, heu, non, pas de conseil.
    Juste : bon courage …

  4. Mme Statler dit :

    Je fais pareil que toi, alors aucun conseil… J’arrive à me contenir la plupart du temps – de plus en en plus souvent d’ailleurs (hourra!), et puis quelques fois ils me font sortir de mes gonds
    Je me sens tellement conne après coup. Mais force est de constater que lorsque je menace de me fâcher rouge et bien ils se calment

    • D. dit :

      C’est tellement horrible comme sentiment après. Je m’auto mettrais au coin toute la journée pour la peine… surtout qu’ils ne sont pas rancuniers les petits, alors ça me fend le coeur quand elle vient me faire un câlin après ma colère

  5. Agrippine dit :

    ah , si j’avais une solution, je crois que je ferais fortune…
    pareil ici…
    ce que c’est difficile d’elever des enfants..bien p lus dur que l’idée douce et simple qu’on s’en faisait hein !! 😉

    • D. dit :

      Oh que oui !!!!!! Toute à l’heure, un papa tentait de résonner son fils qui pleurait pour rien et lui a dit « regarde la petite fille (donc la mienne) comme elle est sage etc »
      Et là, je me suis dit qu’on est vraiment tous dans le même bateau !

  6. Amélie Epicétout dit :

    Pas de solution, juste quelques lectures que tu as du certainement voir un peu partout sur la blogo. Filliozat m’a beaucoup fait réfléchir et changer ma manière d’aborder les crises. Pas de miracle mais du mieux. (coucou c’est moi la relou qui propose des livres sans images ^^)

    • D. dit :

      Hahaa nan t’inquiète ça me dérange pas s’il n’y a pas d’images ^^
      Merci pour Filliozat, je n’ai jamais lu / écouté quoique ce soit alors je vais tenter de son côté !

  7. Carole Nipette dit :

    Très bonne conclusion, oui je pense qu’on crie parce qu’on est énervée de ne pas avoir su se faire entendre autrement ou parce qu’on est fatiguée… je me déteste aussi quand je crie 😦 je travaille dessus mais pas toujours évident

  8. lacigaleoulafourmi dit :

    Comme je me reconnais dans ton témoignage, il m’arrive de crier moi aussi, et de regretter la seconde d’après.
    J’essaie donc d’être la plus diplomate possible.
    Et je lui ai parlé du fait que je m’en veux de crier, qu’il faut que j’arrête, et qu’elle ne m’y pousse pas trop non plus.
    Ça fonctionne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s