Le syndrome « no grasse mat' » quand elle n’est pas là #Enquêteimpossible

Il arrive que Miss G découche et parte faire la fiesta chez Papy-Mamy. Et dans ces moments là, je suis joie :

tumblr_inline_mtp6amV2U31rnm470

A moi la grasse matinééééééé ! Nan parce que vous ne le savez peut être pas, mais j’ai enfanté une vraie lève tôt. Du genre à se réveiller à 06h45 même si on est sortis la veille. A être au taquet à 06h51 et me demander ce qu’on va faire aujourd’hui alors que je ne sais même plus quel jour on est à ce moment précis. Je pourrais payer pour des heures de sommeil ! Alors quand elle part dormir chez ses grands parents, c’est LA libération.

Sauf que….. il se passe un truc de ouf à chaque fois : le matin, je ne dors pas. Enfin je ne dors plus. Je me réveille vers 07h, 08h, grand max. Mais pourquoi, bordel, pourquoi ? Il n’y a pas un bruit, pas une petite voix qui appelle Mamaaaaaaaaan, pas de voisin qui fait pipi (quel bonheur d’être en maison). Juste moi et mon sommeil qui s’est fait la malle.

Voici plusieurs hypothèses :

1. Ma fille me drogue avant de partir chez ses grands parents. Pour me faire payer le fait de la laisser, elle me fout des ecsta dans mon verre et hop, ni vu ni connu ! T’as cru que t’allais dormir la daronne ? Rêve !!!!

2. Je cherche inconsciemment des prétextes pour me plaindre. Ainsi que je contribue à la légende urbaine, qui dit que les femmes sont des chieuses jamais contentes. Esprit de contradiction, es-tu là ?

3. J’ai perdu le plaisir de dormir (si, ça existe dans le lexique du plaisir). Celui de ne rien faire, celui de se re-po-ser. Ces plaisirs que j’ai laissé dans ma chambre de maternité avec en tête de liste le plaisir de la tranquillité. Ce qui m’amène à la dernière hypothèse :

4. Ma fille me manque trop. Alors que je me languis de passer quelques heures au calme, mon subconscient me rappelle que j’ai besoin d’elle et me pousse hors du lit. Ce qui nous ramène au point 3, le fameux esprit de contradiction.

Bref, je n’ai pas la solution……. Et vous ?

D.

C’était ma première participation aux enquêtes impossibles d’Amélie !

1596892_435372876595852_1739212689_o

Publicités

3 réflexions sur “Le syndrome « no grasse mat' » quand elle n’est pas là #Enquêteimpossible

  1. Carole Nipette dit :

    Argg c’est tôt ! ici ça va, le week end même si elle se lève tôt (genre 8h30 désolée…) elle ne vient pas nous voir et je peux dormir… je n’ai jamais perdu ça en fait, je me réveille oui mais je me rendors ! ça va revenir tu verras ou alors couche toi plus tard quand elle n’est pas là… reste au lit, si tu es fatiguée tu te rendormiras…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s