Profiter, tant qu’il est encore temps

Je tiens à être honnête : ce billet ne sera pas gai. Pourtant je n’ai aucune raison de parler de tristes choses, c’est une des rares périodes dans une vie où l’on peut dire que tout va bien (ou presque). Pourquoi ce presque ? Parce qu’il y a toujours des nouvelles qui inquiètent, surtout quand elles touchent un être de notre chair. Ça file la trouille, on espère que les examens seront bons et ne surtout pas entendre un verdict sans appel. On se dit « mais non, impossible que ça lui arrive, ça va aller« .

Trois. J’ai appris trois décès ce mois-ci. Tous foudroyants, par la maladie ou un accident. Des personnes qui allaient bien jusqu’à ce qu’elles apprennent qu’un mal incurable les rongeait et allait les emporter en quelques semaines. Un brave homme qui part travailler et qui est victime d’un accident du travail.

Vous me direz, c’est la vie. Mais on croit toujours que ça n’arrive qu’aux autres, qu’on est épargnés par le chagrin incommensurable de la perte d’un proche. Pourtant, je devrais être prévenue, j’ai failli perdre mon frère dans un accident. Nos vies ont basculé en quelques minutes.

Alors j’ai envie de profiter des miens, qui sont en bonne santé. Ça me peine de voir des familles se déchirer pour des rancœurs, des non-dits. Quelle perte de temps… Temps qu’on a la santé, il faut s’aimer. Je ne pourrais pas supporter de passer à côté des miens et de rater quelques chose pour ensuite vivre avec des regrets.

D.

185249725

Publicités

5 réflexions sur “Profiter, tant qu’il est encore temps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s