Je suis une angoissée du temps qui passe

Je sais, je vous entends déjà : je suis encore jeune (24 ans et 4 ans d’expérience dans deux mois à peine, faîtes le calcul…). Mais j’y pense souvent. Le matin en me maquillant, je remarque ces petits sillons de chaque côté de ma bouche : ils n’étaient pas là il y a encore deux ans.  Raaaaaaa un jour je ne serai plus « la petite dernière de l’équipe » ou « la plus jeune du bureau » (trop tard je me suis fait chiper la place dernièrement^^).

Depuis que je travaille, le temps passe vite. Mais depuis que je suis maman, il défile. Je m’en suis aperçue à mon retour de la maternité : j’avais besoin de photographier ma fille constamment. J’ai réalisé à sa naissance que les jours glissaient entre mes doigts, que chaque moment intense allait passer pour laisser place à d’autres mais cela m’avait fichu le cafard (la faute aux hormones ?). Je ne voulais rien rater et j’angoissais en me disant « un jour, elle sera grande, je serai vieille et je ne vivrai plus ces instants de symbiose ».

Il m’aura fallu devenir mère pour avoir la notion du temps qui passe. Quand j’avais 20 ans, je criais « vivement mes 30 ans, il paraît que c’est super ». Je ne regrette pas mes 20 ans, loin de là ! Trop d’incertitudes dans le travail, mal dans ma peau… Pour le coup, je ne me suis pas plantée : je me sens bien mieux maintenant. Mais j’ai peur. Plus les années vont passer, moins j’aurai l’impression d’avoir toute la vie devant moi et je redoute l’âge où je me dirai « c’est trop tard désormais ». J’ai le sentiment de vivre actuellement la meilleure période de ma vie, je ne me suis jamais sentie aussi heureuse et je flippe de perdre tout cela. J’ai déjà le spleen, quoi.

La fin du film « Le premier jour du reste de ta vie » m’avait bouleversée et je me souviens des flashbacks du personnage de Zabou sur les bons moments en famille. Ce doit être pour cela que je photographie tout, tout le temps : pour avoir une trace des instants que j’apprécie.

Mais je me soigne ! Je pense m’investir dans un Project Life pour transmettre à ma fille nos semaines, notre vie et garder une trace des semaines en images que je publie grâce à Madame Parle. Je le répète mais tout passe si vite, j’aimerais mettre ma vie dans une bouteille pour la garder intacte.

Et vous, comment prenez-vous de l’âge ? En mode introspection ou cool attitude ?

D.

106062172

Publicités

Une réflexion sur “Je suis une angoissée du temps qui passe

  1. Julia dit :

    Je vis à peu près la même chose que toi sauf que je n’ai pas encore d’enfant et donc je me tape aussi des délires genre « oh mon dieu je vais avoir 26ans je vais être une vieille mère, vite, vite… » mais bon heureusement c’est par période xD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s