Et si ça m’arrivait, de la perdre ?

 

sb10069400a-001

 

L’info tourne en boucle (et encore, pas assez à mon goût vu la gravité) : une petite fille a disparu à Clermont Ferrand. Elle jouait dans un parc avec d’autres enfants, sa maman enceinte s’est assoupie et à son réveil, la petite avait disparu.

Je ne juge pas cette maman qui doit être complètement désespérée. Je connais des parents qui ont une fois détourné les yeux un millième de seconde…. et leur enfant n’était plus là. Pour ces personnes, la fin fut heureuse, leur tout petit n’était pas bien loin. Il est évident qu’ils ont continué d’angoisser les heures qui ont suivi, en imaginant ce qui aurait malheureusement pu arriver. Mais que se passe-t-il quand on ne trouve plus son enfant ? A quoi pense-t-on : aux pires scénarii ? A l’espoir d’un heureux dénouement ? Comment vivre avec cela sur la conscience ?

Je ne sais pas comment je réagirais si un jour, Miss G disparaissait. Je pense que je serais partagée entre l’envie de mourir et l’envie de la chercher jusqu’au bout du monde.

Vous aurez probablement remarqué l’absence d’alerte enlèvement. En effet, personne n’a vu la petite fille partir avec quelqu’un. Donc, on ne peut pas lancer l’alerte, puisqu’on ne sait pas si elle a été enlevée. Donc, on la cherche et sa famille attend. Bien, bien… Parfois la logique administrative me laisse sans voix.

Et vous, vous est-il déjà arrivé de ne plus voir votre enfant ? Comment avez-vous géré la situation et comment lui avez-vous expliqué ?

D.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s