Cette maman que je n’aime pas être

Il est vrai que crier ne sert à rien. Qu’il vaut mieux expliquer les choses calmement. Ne pas céder à la fessée ou à la tape sur la main.
Mais voilà, quelques fois, la fatigue / le stress / les soucis de grandes personnes font que je n’arrive plus à être cette maman qui privilégie le dialogue.
Ma voix se transforme, mon ton devient sec et je me déteste quand je fais ça. Je me force à me reprendre mais après une dure journée et une courte nuit, comment gérer ? Comment ne pas perdre patience quand il faut répéter 50 fois les mêmes choses et contrôler un Terrible Two qui s’est sournoisement installé depuis quelques mois, transformant parfois Miss G en petit diable ?
Je finis toujours pas lui expliquer pourquoi je me suis énervée ; mais la culpabilité est bien là.
Et vous, arrivez-vous à garder votre self control ?
Publicités

6 réflexions sur “Cette maman que je n’aime pas être

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s