Mon précieux héritage

Quand j’étais petite fille, j’étais une fan des poupons Corolle. Je regardais le catalogue, rêvait sur les nouveaux nourrissons avec leurs tenues adorables… Et je prenais un soin fou de mes poupées.
Je peux même avouer que j’ai joué avec elles jusque tard. J’avais toujours dit qu’elles reviendraient à ma fille, si j’en avais une, et puis les années ont passé et je me suis installée chez moi.
Les poupées sont restées chez mes parents, mais j’avais signalé qu’il fallait les mettre de côté.
Au fil du temps, je les ai oubliées, jusqu’à ce que ma mère me demande en juin dernier de faire le tri dans de vieilles affaires à moi.
Madeleine de Proust : j’ai retrouvé mes complices, et même leur odeur si particulière de vanille (bon, trèèèès estompée quand même).
Et c’est avec un grand plaisir que je les ai données à Miss G :

Et vous, avez-vous donné vos jouets favoris à vos petits ?
D.

Publicités

2 réflexions sur “Mon précieux héritage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s