Pour Marina

Dans la vie, il vaut mieux s’abstenir de juger. On ne sait jamais ce qui peut se passer et comment on peut basculer.
Telle est ma philosophie.
Mais aujourd’hui, je ne peux pas m’empêcher de juger les parents de la petite Marina. 
Je ne me souvenais que vaguement de cette atroce et indicible histoire d’enfant martyre, mais le peu de lignes lues à ce sujet aujourd’hui m’ont donné les larmes aux yeux et l’envie de vomir.
 
Comment peut-on faire autant de mal à un être vivant, qui plus est, un enfant ? Un enfant que l’on a porté ? Je n’écris pas pour raconter ce qu’ils ont fait, cela salirait la mémoire de cette petite cocotte qui n’avait rien demandé à personne.
 
Je viens d’apprendre qu’ils sont condamnés à 30 ans de prison … et qu’ils semblent bien réaliser le mal qu’ils ont fait. Ils n’ont pas été cliniquement reconnus fous, ou malades psychologiquement.
Ils ne verront plus leurs autres enfants avant longtemps et c’est peut être mieux comme cela. Ces derniers pourront peut être vivre un peu l’enfance que ces monstres leur ont volé en martyrisant leur petite soeur aujourd’hui décédée.
 
Je me demande ce qui a bien pu se passer dans le système pour qu’une telle horreur se produise pendant 6 ans, malgré les interrogatoires et les contrôles des services sociaux.
Bien évidemment, on n’enlève pas facilement un enfant à sa famille, mais à partir de quand établit-on qu’une situation devient dangereuse ?
 
Bref, je ne ferai pas avancer le débat, mais je voulais juste en parler car la photo de Marina ne cesse de me hanter.
 
G.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s